Histoire du Yoseikan

famille-michozuki.gifYoseikan Budologo-new2-1.jpg

Le Yoseikan Budo est un art martial développé à la fin des années 60 et fondé officiellement en 1975 par Hiroo Mochizuki né en 1936 à Shizuoka (Japon), fils de Minoru Mochizuki à qui il doit l'essentiel de ses connaissances. Cette méthode originale met en évidence la logique commune entre les différentes techniques de combat à mains nues ou avec armes : ce fil conducteur appelé « mouvement ondulatoire ». La puissance du corps tout entier est sollicitée puis transmise à un membre ou une extrémité, par un mouvement d’onde. Ceci permet d’optimiser la puissance et l’efficacité de tout mouvement.
Le répertoire technique et pédagogique étant en perpétuelle évolution et amélioration, les possibilités sont quasi infinies. Les seules limites étant la créativité de l’enseignant et le respect de l’intégrité physique des pratiquants.
Les pratiquants portent une tenue comportant une veste croisée bleue marine et un pantalon blanc à bande bleue, les pratiquants, du débutant au créateur de la discipline, portent tous la même ceinture blanche et bleue, représentant l'union du Yin et du Yang et symbolisant le principe d'onde.


ybudo.jpgL’étude technique

Le répertoire du Yoseikan Budo englobe des techniques de percussions (pieds, genoux, mains, coudes, tête…), de clefs (torsions et extensions articulaires), de projections, d'immobilisations, d'étranglements et d'armes (traditionnelles ou recouvertes de mousse). Le système de correspondance entre les différentes techniques est
démontré et exploité principalement par l’intermédiaire du kata « Yoseikan Happo » base fondamentale de la méthode.


armes-2.jpgL’enseignement

Il a pour objectif d’optimiser l’apprentissage technique, sportif et éthique en se fondant sur les besoins et capacités de chacun. La pédagogie est donc adaptée à l’age et aux aptitudes physiques des pratiquants. Elle s’organise selon un cheminement logique, dans le respect des contraintes biomécaniques et physiologiques inhérentes à toute pratique sportive.
Le Yoseikan n'est pas une synthèse.
Les synthèses se fondent sur des méthodes déjà existantes et les combinent entre elles : exemple du karaté + du Judo + du Muay Thaï = karaté SHIDOKAN. L’UFC (Ultimate Fight Championship), le vale tudo en sont d’autres exemples. Depuis quelques années on les appelle MMA (Mix Martial Arts) ce qui corrobore pleinement l’idée de synthèse. Le yoseikan budo fait partie d’une catégorie à part car ce n’est pas une synthèse entre différents arts martiaux. C’est une méthode développée selon le principe de permettre à chacun de développer une forme de corps adaptable à tous les types de frappes, de percussions, de contrôles, pour faire évoluer le combat de la très longue distance (armes) à la plus courte (faire des clés, projeter et travailler au sol).
 
image-2969.jpgLa compétition

Elle n’est pas considérée comme une fin en soi, mais comme une étape pour la construction de l’individu. Hiroo Mochizuki considère le volet sportif important dans le développement d'un pratiquant, c'est pourquoi il encourage les individus à pratiquer autant le côté martial que le côté sportif. Quoiqu'un important réseau international de compétition soit en place pour les athlètes de haut niveau, les élèves de tous niveaux ont la chance de pratiquer des formes souples de combat de type «entraide» à l'intérieur du cadre des cours. Des coupes du Monde ont eu lieu en 1999 en France à Carvin dans le Pas-de-Calais, en 2005 (Paris, France) et en 2007 (Louvain-La-Neuve, Belgique).
Il y a de la compétition d'arme par équipes, des combats pieds poings projections et des katas.

hiroo-mochizuki-1.jpgL'organisation internationale du Yoseikan

En 2000, Maître Hiroo Mochizuki a reçu officiellement des mains de son père Maître Minoru Mochizuki le titre de "Soké de l'école Yoseikan" (la direction de tous les dojos Yoseikan du monde). La discipline est pratiquée dans près de 40 pays dans les 5 continents. L'ensemble des écoles et fédérations est placé sous la tutelle de la Yoseikan World Federation.
Les termes "Yoseikan Aikido", "Aikido Mochizuki" ou "Yoseikan Karaté" sont parfois utilisés pour qualifier une méthode issue de l'enseignement spécifique en aïkido ou karaté des maîtres Minoru et Hiroo Mochizuki.

Quelques armes :

49142333-12.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×